La médecine chinoise

Histoire

La médecine chinoise trouve son origine aux environs de 2’000 ans avant J-C, et a évolué et s’est étoffée au cours du temps, façonnée par les avancées culturelles, philosophiques, techniques et scientifiques, religieuses et politiques.
De par la taille de la Chine et son histoire, différentes techniques et approches ont été mises au point dans différentes parties du pays.

Au milieu du 20ème siècle, la Chine a formalisé l’enseignement de la Médecine Chinoise à travers la création d’Universités de Médecine Chinoise.
Elle a également intégré l’utilisation des médecines chinoises et occidentales dans le système de soins nationaux.

Principes

La médecine chinoise repose sur certains concepts dont les principaux sont le Yin et le Yang, et les cinq Phases (Bois, Feu, Terre, Métal, Eau).
Ces concepts ont été élaborés en observant la nature et les relations entre les différents éléments qui la composent. Ils visent à décrire et expliquer de façon dynamique les phénomènes universels.

Parce que la médecine chinoise considère le corps humain comme un microcosme dont le fonctionnement est apparenté à celui de l’univers, elle aborde les phénomènes physiologiques et pathologiques en utilisant ces mêmes concepts.
Elle considère chaque patient et sa pathologie comme un système dynamique et le praticien devra déterminer pour chaque patient quels mécanismes pathologiques sont en jeu. Ainsi, il adaptera son traitement de façon spécifique à ce patient, afin de rétablir son propre fonctionnement et équilibre physiologique. 

 

L'acupuncture

L’acupuncture est l’une des disciplines de la médecine chinoise, avec la phytothérapie, le massage tuina, la diététique, le qi gong.

En insérant de fines aiguilles  à certains endroits spécifiques du corps, elle permet de réguler le flux des substances vitales qui circulent dans notre corps. Ces substances vitales sont le Qi (qui est souvent traduit par « énergie »), le Sang, et les Liquides Organiques.

La bonne circulation de ces substances résulte en une bonne santé. La maladie survient lorsque cette circulation est perturbée.
La bonne santé est également assurée par le fonctionnement normal des organes du corps.


Le but de l’acupuncture est donc de rétablir la bonne circulation des substances vitales et promouvoir les fonctions des organes du corps afin de traiter la maladie

Les points utilisés lors d’un traitement d’acupuncture sont situés sur les voies de circulation de l’énergie, les méridiens.
Ces méridiens parcourent notre corps et forment un réseau, entre eux et avec les différentes parties du corps, ses organes et ses tissus.
C’est grâce à ce réseau que l’acupuncteur peut traiter un mal de tête en piquant le pied…

 

© 2017 par ficus-acupuncture

  • b-facebook